Un crescendo comme on en n’avait pas entendu depuis longtemps dans la chanson française, un 120 battements par minute qui s’emballe… Quand Zazie revient, après trois années loin des studios, c’est pour emporter l’auditeur dans une folle ronde pop, synthétique et organique à la fois, soulignée par la tension des cordes. Figure de proue du songwriting hexagonal, la chanteuse s’adresse dans « Speed » à son propre cœur « flambant vieux », jusqu’ici en hibernation et pour qui il est désormais temps de « quitter ce corps sage ». Un hymne à l’amour contemporain… « Speed encore, réveille-toi et fais pas le mort » : de quoi faire battre notre cœur, encore et toujours, pour la voie et la voix singulières de Zazie.